La nouvelle norme EN388:2016 s’applique à tous les types de gants de protection en rapport avec les agressions physiques et mécaniques causées par l’abrasion, la coupure par lame, la déchirure et la perforation.

La protection contre les risques mécaniques est exprimée par un pictogramme suivi de cinq ou six niveaux de performance, chacun représentant un résultat de test relatif à un risque spécifique. La lettre (de A à F) figurant en cinquième position correspond au niveau de résistance à la coupure selon la norme ISO.

La lettre « P » en sixième position indique que le gant offre une protection antichoc certifiée selon la norme EN13594. Elle est déterminée par la transmission d’énergie et la force mesurées lors de la chute d’une charge sur l’échantillon.

Le pictogramme « Risques mécaniques » est accompagné de cinq niveaux de performance (a-e).

  • a. Résistance à l’abrasion : Déterminée par le nombre de cycles nécessaires pour user l’échantillon du gant.

  • b. Résistance à la coupure par lame : Déterminée par le nombre de cycles nécessaires pour couper l’échantillon à une vitesse constante.

  • c. Résistance à la déchirure : Déterminée par la force nécessaire pour déchirer l’échantillon.

  • d. Résistance à la perforation : Déterminée par la force nécessaire pour percer l’échantillon avec un poinçon standard.

  • e. Résistance à la coupure selon la norme ISO13997 : Déterminée par la force nécessaire pour couper l’échantillon au moyen d’une machine de test TDM (tomodynamomètre) dans des conditions spécifiques.

Pour répondre à ces nouvelles exigences, la marque ERGOS a développé une gamme spécifique de gants TDM.

Parmi ces 8 nouveaux gants, le gant 398014 est le fer de lance de la gamme ; conçu pour des environnements secs avec une exigence de dextérité élevée.

Le gant 398051 a, lui, été conçu pour apporter une excellente préhension en milieux gras et huileux.

Enfin, le gant 398400, futur best-seller, est particulièrement adapté pour les milieux secs avec des risques de coupure très élevés.